28/10/2008

De nouveau orpheline...

flamand

19:05 Écrit par dans Papier-pages | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

21/08/2008

Quelques pages légères...

harpman

21:03 Écrit par dans Papier-pages | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/08/2008

Léonora ou la quête essentielle...

Leonora1_20112004

08:38 Écrit par dans Papier-pages | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/07/2008

Graphique et esthétique !

Isacile

http://isacile.canalblog.com/

07:36 Écrit par dans Papier-pages | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/05/2008

Polo et Sophie...

 Parce que une surprise ne s'attend pas,
Parce que je crois aux loups-garous,
Parce que c'est une histoire d'amours décalés,
Cadeavresofa

09:45 Écrit par dans Papier-pages | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/04/2008

Le sens de la Vis !

sens vis
Parce qu'à un moment ou l'autre, il est toléré de s'écarter de la société et de s'isoler afin de se questionner sur le sens de la Vie...

10:34 Écrit par dans Papier-pages | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

30/03/2008

Bobin entre les mains...

équilibriste
 
 
Ce livre est comme un cadeau,
Don d'une amitié hybride,
Nouvelle pièce du puzzle de Bobin.
Ou plus simplement,
Parce qu'il y a toujours un printemps qui survient !

10:14 Écrit par dans Papier-pages | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

01/03/2008

Enorme coup de coeur sur Pénélope Bajeu...

 

tronche

http://www.penelope-jolicoeur.com/

http://www.penelopebagieu.fr/

18:13 Écrit par dans Papier-pages | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

26/02/2008

Malgré tout...

Le sommeil, ce répit duquel on se réveille avec un enfant perdu... 

Il parait que nous sommes aussi des raisons de vivre... 

un ami en moins, une guerre en plus !

Il ne faut pas ajouter le départ au départ !

Le suicide est fatal au coeur des survivants. 

Il faut s'accrocher, s'accrocher quand même, s'accrocher avec les ongles, s'accrocher avec les dents.

Benjamin Malaussène en echo de cette journé&e de pluie.

20:06 Écrit par dans Papier-pages | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

19/02/2008

La question de la paternité

"Quelle beauté lorsqu'elle vous fait l'honneur d'être deux..."

Monsieur Malausène à propos de sa femme-léopard

D. Pennac

07:29 Écrit par dans Papier-pages | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

24/01/2008

La petite marchande de prose

"La vie est une longue agonie à prés la mort de l'amour."

dixit Inspecteur Thian contre Verdun

19:51 Écrit par dans Papier-pages | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/01/2008

Il y a un temps pour tout !

Il y a un temps pour tout !
Je t'avais ouvert, il y a quelques mois et tu me laissais vide de plaisir...
Je te surprends entre mes doigts, caché dans un pannier à lecture, je te goûte plus que tout !
Capricieuse envie, quand finiras-tu par me donner juste ce que je désire au moment où cela devient possible !
Maintenant que la diletante lectrice que je fus a disparu, j'attends le grand frisson pour découvrir d'autres récits
m'échouer à nouveau sur les plages des mots, délice infini de ma plume...
fee%20carabine
Plonger dans l'ombre et, en une nuit, recevoir des messages multiples qui ne sont attachés qu'à la trame de cette histoire...
Les songes des nuits d'hivers contreplongent dans la rubrique des faits divers où le chien meurt d'une crise dont il ne se remettra qu'entre les bras de sa femme léopard !

11:34 Écrit par dans Papier-pages | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

30/12/2007

Boulversant... Boulversante...

pensée magique

09:23 Écrit par dans Papier-pages | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

26/12/2007

Orlanda de Jacqueline Harpman

1958%20Nu%20monolithique_5
Manquer à soi-même...
Une âme en fuite,
Puérilité et redécouverte.
Seconde lecture d'une oeuvre si véritable, si forte.
Nu Monolithique de Picasso, 1958

11:18 Écrit par dans Papier-pages | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

28/08/2007

Pour passer à autre chose...

middelsex

09:53 Écrit par dans Papier-pages | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

20/08/2007

Affuter son sens du réel en se plongeant dans un conte écologique !

lievre_de_vatanen

19:55 Écrit par dans Papier-pages | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/08/2007

Hommage à Pablo Néruda

skarmeta

09:21 Écrit par dans Papier-pages | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/07/2007

Reprendre le dialogue des bêtes...

51ZFCR4FTXL

08:52 Écrit par dans Papier-pages | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

16/05/2007

 Sur la banquise

z

20:14 Écrit par dans Papier-pages | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

11/05/2007

Entre histoire et impossible, il y a ce livre !

dormition amants

18:44 Écrit par dans Papier-pages | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

14/04/2007

"L'île des gauchers" d'Alexandre Jardin

cloture1

11:50 Écrit par dans Papier-pages | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

10/04/2007

En partage...

"Entre toutes les incarnations choisir la nôtre.  Nous désirer où nous sommes et qui nous sommes, à l'instant où nus le sommes !"

"Rien d'heureux ni de malheureux ne nous advient jamais dont nous n'ayons en nous préparé le nid !"

Les âges de la vie de Christiane Singer

10:02 Écrit par dans Papier-pages | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

02/02/2007

Simplement choisi !

Parce que dans les floppées de tous mes livres, je veux qu'il y en ait des "tout simplement choisis pour leurs titres", des "comme celui-ci" !

AMOUR-ET-POIS-DE-SENTEUR

 

22:50 Écrit par dans Papier-pages | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

10/01/2007

Les chats du hasard

Flanerie entre les rayons de la bibliothèque, je ne pouvais passer au-delà de ce livre aux couleurs et aux mots pour me plaire. 

Une femme, plus précisément, une actrice -par définition, prêteuse de bouche pour dialogues quelconques- s'essaie avec profondeur à monologuer ses souvenirs de compagnons de vie, éternels présents depuis son enfance. 

J'aime cette désinvolture manifeste et ce bel assemblage de lettres. 

Comme toujours, fidèle aux mots, je prends à nouveau du plaisir à lire des pages  sans prétention.

Un cadeau qui, lui, ne peut relever du hasard.

18:12 Écrit par dans Papier-pages | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

26/12/2006

D'Auguste à Camille

Dans quelle ivresse je vis, quand je suis auprès de toi.

rodin

21:40 Écrit par dans Papier-pages | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

11/11/2006

Leïla comme moi !

- Je regrette la manière brutale de votre rapatriement...

- Je n'ai pas de patrie, n'ayez pas de regrets.

leïla

 

11:07 Écrit par dans Papier-pages | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/09/2006

Une évidence...

09:50 Écrit par dans Papier-pages | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

23/08/2006

En partage...

Je me retrouve tant dans ces lignes ;

C'est à la fois moi et un autre...

 Etrange entame d'une fin d'été !

 

 

20:59 Écrit par dans Papier-pages | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |