28/02/2007

Aux crimes de l'humanité...

Je cite ces paroles entendues dans la bouche d'un homme qui pleure sur le monde qu'il contemple,

Alors je lui vole ses mots et exprime tantôt ma douleur, tantôt ma souffrance, car

Parfois, mes larmes sont celles d'une femme qui n'aura jamais d'enfant,

Parfois, elles sont pour ces femmes touchées dans leur féminité, rongée par un cancer,

Parfois elles sont pour un enfant qui fut et qui ne sera jamais plus,

Parfois, elles sont pour celles qui ont été violées,

Parfois, elles sont pour celles qui sont privées de leur poitrine nourricière, enfants condamnés à mourir de faim, elles à mourir de chagrin,

Parfois, elles sont pour l'innocence défigurée, battue, apeurée,

Parfois, comme aujourd'hui, elles sont pour cette femme qui a tué ses cinq enfants à l'arme blanche...

 

 

17:39 Écrit par dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

27/02/2007

Demoiselle des ciels d'été !

Tantôt succube, tantôt demoiselle papillon,
Tantôt elfe des nuits vagabondes, tantôt silence muré d'outre-vie,
Tantôt outrage au labeur fourmillant, tantôt reflets bleutés des ciels d'été...
b15fb27647d664f8

24/02/2007

Ma succube !

succube

18:32 Écrit par dans ? | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

20/02/2007

Beaux jours...

Aujourd'hui, ça sentait le retour des beaux jours...  J'adore !

citrouille

A toi, le vent doux, les rayons chauds du soleil, Citrouille !

21:27 Écrit par dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

19/02/2007

Dix heures trente...

Neuf heures, deux tentatives d'appel téléphonique pour me tirer du lit alors que ce sont les vacances !   Les gens ne comprennent pas que parfois, surtout quand on répond pas, c'est qu'on est pas dispos, punaise ! ! !

 

Je me dis que je peux faire contre mauvaise fortune bon coeur, je sors chercher le petit dej puisque j'ai faim, que les céréales sont périmées et que les armoires sont vides. 

Déjà, la boulangère tire la gueule en balayant son trottoir plein de confettis qui collent vraiment bien, je remarque qu'elle se tue le dos mais je ne dis rien juste histoire de ne pas en remettre une couche.  Intérieurement, je la plains; j'attends qu'elle finisse sur boulot et qu'elle rentre. 

En plus, il n'y a plus rien de sucré à acheter...  A quelle heure, ils se lèvent les gens pour acheter leur petit déjeuner, je te jure ! J'm'enfous pas tellement mais je me dis que je ne me suis pas déplacée pour rien alors je prends quand même un pain ; je crois qu'il reste du choco...

 

A peine, la clef dans le contact et une manoeuvre pour attérir sur la voie principale qu'une petite bourgeoise en 4X4 (ultra blinquant et ultra polluant) me coupe la route avec son van de m.... et ose me faire remarquer, avec une exaspération hors propos, MA distraction. 

Il était trop tôt pour m'emballer ; je sais pas pourquoi mais cette journée commence mal ! 

 

Pourvu que ça dure pas !

10:42 Écrit par dans Tumultes | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

18/02/2007

Ca me rend dingue !

pic064832

19:49 Écrit par dans ? | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

16/02/2007

It's time !

MadSeason_2

21:22 Écrit par dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14/02/2007

Fallut-il qu'il aime tant pour transcender la maternité ?

gustav-klimt

17:39 Écrit par dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

12/02/2007

Ecriture automatique : essai 3

Récif de vie...  Chassé-croisé...  Réalités différentielles...  Constante dans la subjectivité des valeurs.... Protection outre-vie d'un passé terré dans l'ombre du souvenir... Activation du processus de défense... Attaque- Riposte... Abandon des armes... Opération à coeur ouvert...

Retour à la voie du juste milieu...  Illusion diachronique ou syndrôme post-traumatique?

 

 

12:59 Écrit par dans Tumultes | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

10/02/2007

A l'infini...

Même s'il pleut, le soleil rayonne dans le coeur. 

Aujourd'hui, je me suis racontée sans pleurer, sans regretter, sans déformer...

J'accepte cette vie en reflet de la tienne. 

Echange de présent dans la multitude des vies qui s'entrecroisent.

Epistolairement vôtre...

Ewenn Allien

 

13:06 Écrit par dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

07/02/2007

Comme il est important de prendre le temps...

Se balader innocemment entre les toiles colorées des Bozar avec des êtres en devenir,

Boire un verre avec tant de volupté que la volupté en serait elle-même ébranlée,

Contempler les arbres en givre de nos nuits,

S'extasier devant l'astre des jours descendant dans l'autre dimension de la terre,

Allumer quelques feux de chandelles en devinant leur lanscinante passion,

Parler et projeter toute la sagesse d'une existence en quelques mots de tolérance et d'emerveillement,

Egréner les billes de secondes sur le mouvement perpétuel du temps

Ecouter vraiment,

Aimer tellement,

 

Comme il est important de prendre le temps...

06/02/2007

Question sans réponse...

Peut-on imaginer que tout ce qui s'offre à nous et ce, même dans les moments difficiles, est une opportunité pour vivre et apprendre à se détacher de cette existence ?

19:30 Écrit par dans Méditation | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

04/02/2007

Aux quatre vents...

Apprendre, tout doucement, à oublier les mauvais souvenirs,

Effacer soigneusement les peurs, non pas les recouvrir mais, en quelques sortes, les transpercer.

Disperser, aux quatre vents, les rancoeurs qui ne sattachent qu'aux matériels avoeux.

Approfondir délicatement l'essence absolue de l'éther dans l'instant zéro de nos gravités, à contre-chemin de nos étés.

18:12 Écrit par dans Méditation | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

02/02/2007

Simplement choisi !

Parce que dans les floppées de tous mes livres, je veux qu'il y en ait des "tout simplement choisis pour leurs titres", des "comme celui-ci" !

AMOUR-ET-POIS-DE-SENTEUR

 

22:50 Écrit par dans Papier-pages | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |